Auch, la belle surprise du Sud-Ouest

Cette fois-ci, c’est à Auch que nous nous retrouvons, le samedi 17 juin.

Après un petit rafraîchissement au Daroles pour les non retardataires (donc pas pour moi…), nous nous dirigeons vers le parvis de la Cathédrale. C’est Aymeric, avec passion et bonne humeur, qui nous guidera tout au long de cette journée. Nous passerions presque pour des touristes…

Notre journée se déroule en plusieurs temps. Tout d’abord, nous visitons la Cathédrale d’Auch, puis nous nous dirigeons vers le musée des Jacobins pour un pique-nique en VIP (svp) dans les jardins. Vient ensuite la descente de la ville jusqu’à CIRCa et nous terminons cette journée au dernier étage de l’Office de tourisme Grand Auch Cœur de Gascogne (leur compte Instagram par ici).

Cathédrale Sainte-Marie d’Auch

La construction de la cathédrale Sainte-Marie d’Auch, dédiée à la Vierge Marie, débute au début du Moyen-Age, en 1489, sous les ruines d’une ancienne cathédrale romaine. Elle sera achevée deux siècles plus tard, dans les années 1680, d’où son éventail de styles architecturaux. L’édifice religieux est classé Monuments Historiques depuis 1906 et étant une étape sur les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, il est également inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1998.

DSC02879

Les vitraux d’Arnaut de Moles

La création des vitraux d’Arnaut de Moles s’est étendue de 1707 à 1713. Le dernier vitrail date du 25 juin 1513 et est marqué de la signature du maître verrier, pratique très rare à l’époque. Les 18 verrières représentent des passages phares de la Bible (création du monde, péché originel, résurrection…). Les fidèles ne sachant pas tous lire au Moyen-Age, ces verrières étaient pour eux un véritable moyen d’accéder au savoir et à la compréhension de la Sainte Bible.

Pour la petite histoire, on raconte qu’après avoir terminé ses vitraux, Arnaut de Moles se fit crever les yeux afin qu’il ne reproduise jamais ailleurs ce chef d’œuvre. Pourtant, quelques années plus tard, il termine les vitraux de Fleurance, ce qui laisse penser que cela n’était qu’une légende…

DSC02911

Enfin, un petit mot sur le chœur. Ce lieu de prière et de silence, est doté de 113 stalles taillées dans le bois (après que ce dernier soit resté tremper dans l’eau une centaine d’années), où se rassemblaient autrefois chanoines et religieux.
Comment sont-elles restées si intacts ? On raconte qu’à la Révolution, bottes de foins et animaux occupaient le chœur de la cathédrale. Le foin recouvrant l’ensemble des sculptures, personne n’a su imaginer les merveilles qui se trouvaient dessous… et nous avons bien de la chance.
Je vous laisse aller le découvrir par vous même !

Et parce que j’adore les anecdotes (c’est ce que l’on retient souvent le mieux), sachez que Louis XIV s’est assit sur une de ces stalles lors de son passage à Auch…

DSC02914

Petit tour dans les rues de la ville avant de rejoindre le Musée des Jacobins, où nous avons rendez-vous pour le déjeuner…

DSC02932DSC02936.JPG

DSC02963

Le Musée des Jacobins

La ville d’Auch et ses habitants peuvent être fiers. Le Musée des Jacobins (leur compte Instagram par ici !), deuxième plus vieux musée de France après le Louvre, accueille la deuxième plus grande collection d’art précolombien de France, après le musée du Quai Branly, à Paris. La naissance du musée remonte à l’époque de la Révolution, en 1793, date à laquelle il se construit alors un « musée provisoire ». Les années passent et le musée s’enrichit à vue d’œil avec aujourd’hui plus de 20 000 objets et rares collections évoquant l’histoire de la Gascogne de l’antiquité gallo-romaine jusqu’au 20ème siècle et de l’art précolombien.

DSC02967

Ombres & visages

Direction les Allées des Arts…

DSC03017DSC03018DSC03021

Et nous y sommes. Les Allées des Arts portent bien leur nom. Situées en basse-ville, on y retrouve le cinéma associatif gersois Ciné 32 et CIRCa, pôle national des arts du cirque. C’est une année bien particulière pour ces deux structures qui fêtent en 2017 leur anniversaire. Cela fait maintenant 5 ans que Ciné 32 est venu s’installer sur l’Allée. Quant à CIRCa, il fêtera en octobre prochain les 30 ans de son Festival du cirque actuel (du 20 au 29 octobre).

CIRCa

L’histoire du cirque à Auch débute en 1975 avec un atelier de cirque proposé par l’Abbé de Lavenère-Lussan au collège Oratoire Sainte-Marie. En 1988 est créé par la Jeune Chambre Economique et avec le soutien de la Ville d’Auch, un véritable lieu de rencontre et l’Association Circa (Concours International du Rayonnement du Cirque d’Avenir). Cette année-là est lancé son premier festival. Quelques années plus tard, en 1996, Circa ouvre ses portes aux compagnies professionnelles et acquiert une envergure internationale.

Aujourd’hui, Circa s’engage à développer les arts du cirque et met en œuvre pour cela de nombreuses actions : une saison culturelle, un chapiteau itinérant, un festival de cirque actuel et diverses actions culturelles.

DSC03044DSC03047DSC03050

Le retour vers la vieille ville en passant par l’escalier monumental.

DSC03085DSC03090DSC03095DSC03097DSC03108

Memento, espace départemental d’art contemporain

Pour moi c’est un lieu assez particulier auquel je suis plutôt attachée car j’y ai travaillé durant l’été 2016. Cet ancien couvent des Carmélites devenu archives des années 1950 à 2006 a été ré-ouvert l’été dernier pour y accueillir une exposition d’art contemporain : Incidents Domestiques. Après le succès de cette première édition, le lieu se muni de nouvelles salles et de nouveaux partenariats afin de proposer l’exposition Supra Réel, basée autour de la question de l’illusion. Un lieu magique à découvrir, pour son architecture, son histoire et bien sûr ses œuvres…

Nouveauté cette année : Les Mercredis de Memento (zoom ici). Chaque mercredi à partir du 28 juin et jusqu’au 30 août seront proposés des apéros-concerts, des conférences, des ateliers pour enfants ou encore des performances artistiques… De quoi profiter des belles soirées d’été dans un cadre hors du commun.
Plus d’infos sur leur page Facebook!

DSC03124DSC03121.JPG

Et c’est tout là haut, au dernier étage de l’Office de tourisme du Grand Auch que nous terminerons cette journée. Encore une fois, c’est un lieu génial qui vaut bien les trois étages à monter et qui offre une vue splendide sur la Cathédrale et son parvis.

 

Un grand merci à l’Office de tourisme Grand Auch Cœur de Gascogne qui une fois de plus nous fait passer une journée inoubliable faite de découvertes, redécouvertes, de rencontres et de partage. & merci également à IgersAgen et au Musée des Jacobins.

 

Décidément… qu’est-ce qu’on l’aime notre Gers !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s