Le Versailles du Roi Soleil

Encore une fois, me voilà à la découverte d’un château. Encore une fois, me voilà plongée dans l’histoire de ma France adorée. Et me voilà passionnée.

L’époque moderne… François 1er, Henri IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XVI, Marie-Antoinette et tant d’autres… Je voudrais pouvoir remonter le temps, pour voir la France et Versailles comme ils l’ont vu (une époque certes bien différente d’aujourd’hui et pas toujours très agréable pour tout le monde, mais que voulez-vous, elle me passionne). Sans personne, sans appareil photo, sans pancarte ni plan de visite, j’aurai voulu voir Versailles dans toute son authenticité, dans toute sa splendeur et dans toutes ses intrigues. Le Roi Soleil souhaitait que son palais et son nom demeure pour l’éternité, je crois que son rêve est réalisé…

fleurslys.jpg

Pour connaître les origines de Versailles, il faut remonter au début du 17ème siècle. A cette époque, Versailles était le pavillon de chasse de Louis XIII, fils d’Henri IV et père de notre futur Roi Soleil. C’est ce dernier qui, en 1682, y installe sa cour et son gouvernement (et y fait venir toute l’aristocratie française, peut-être pour garder un œil sur eux ? A cette période où les complots se font nombreux…), s’éloignant ainsi de la capitale et pouvant y élever son propre pouvoir. Le château sera agrandi et embelli, pour devenir l’une des plus belles constructions du 17ème siècle (je dirais même presque de tous les temps) qui s’étend sur plus de 800 hectares. Aujourd’hui, cela fait 30 ans qu’il est inscrit au patrimoine mondiale de l’humanité.

Versailles connaît plusieurs « vies ». D’abord relais de chasse, il devient un des plus hauts lieux de pouvoir pour enfin devenir dès 1837 un musée, sur la volonté de Louis Philippe (dit aussi Louis Egalité), alors roi de France.

Le parc & les jardins

Les jardins à la française de Versailles sont connus pour leurs fontaines, leurs « labyrinthes » de haies mais aussi par leur presque parfaite symétrie. C’est le célèbre jardinier André Le Nôtre, également à l’origine des jardins du château de Maintenon en Eure-et-Loir, qui est chargé d’élaborer ceux de Versailles. Tout au long de cette construction qui s’étendra sur 40 ans, il sera épaulé par Jean-Baptiste Colbert, surintendant des bâtiments du Roi (mais aussi un des principaux ministres de Louis XIV), Charles Le Brun, premier peintre du Roi & Jules Hardouin-Mansart, premier architecte du Roi. Louis XIV, alors très investi dans l’avancement des travaux de sa future résidence royale et du parc, qu’il juge aussi important que le château, en fait un réel lieu de luxe et de pouvoir. L’ensemble du parc compte pas moins de 385 œuvres d’art, dont 221 statues. Aujourd’hui, il a su garder toute sa grandiosité, à l’image du Roi Soleil.

DSC04879

DSC04966DSC04976DSC05000DSC05041DSC05010DSC05060

DSC05689

Galerie des glaces

Lieu emblématique du château de Versailles, surplombant la splendide vue sur les jardins et le canal, la Galerie des Glaces était en réalité le plus souvent un lieu de passage et d’attente. Rares étaient les réceptions et les bals dans cette pièce étendue sur près de 73 mètres de longueur. Elle fût pensée par Jules Hardouin-Mansart et construite entre 1678 et 1684, à la place d’une terrasse initialement prévue. Les plafonds de cette pièce magnifiquement travaillée et décorée relatent en peintures les victoires de Louis XIV, ainsi que les murs relatent les succès de la France.

IMG_1640

IMG_1647

Appartements de la Reine

C’est ici que se déroulaient la plupart des grands événements royaux (ainsi que dans les appartements du Roi). La nuit, ce dernier rejoignait son épouse dans sa chambre, pièce principale des appartements. Les accouchements eux aussi avaient lieux en public dans cette pièce (19 Enfants de France y sont nés), la Cour assistait au Lever et à la Toilette de la souveraine chaque matin. Une vie ponctuée de cérémonies et de convenances. Un quotidien bien et souvent chargé, d’où le besoin d’édifier des endroits tels que le Domaine du Trianon. La Reine Marie-Antoinette voyait en ce domaine un échappatoire, un lieu de paix loin de toutes les formalités du Château de Versailles.

Le Grand Trianon

C’est Jules Hardouin-Mansart, que nous avons évoqué un peu plus haut, qui est à l’origine du Grand Trianon, véritable œuvre d’art faite de marbre rose et de milliers de fleurs. Il le fait construire à l’emplacement de l’ancien Trianon de Porcelaine, construit pour que Louis XIV puisse vivre ses amours avec Athénaïs de Montespan, mère de 6 de ses enfants. De nombreuses personnalités y séjourneront notamment Marie Leszczynska, épouse de Louis XV dit le « Bien-Aimé », Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI ou encore l’Empereur Napoléon 1er.

Le Petit Trianon

C’est en 1768, sous le règne de Louis XV, que le Premier architecture du Roi Ange-Jacques Gabriel, élève celui qu’on nommera le Petit Trianon, connu aujourd’hui pour avoir été le lieu de vie de Marie-Antoinette, qui y logera dès 1774. L’édifice est souhaité simple, épuré, inspiré de l’Antiquité comme le veut le néoclassicisme, très en vogue à cette période. Le Petit Trianon sera dédié aux femmes et considéré comme lieu d’intimité et de simplicité… un retour aux sources, loin de la Cour et du pouvoir de Versailles. Plus tard, de grandes femmes y séjourneront, telles que l’Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III et grande admiratrice de Marie-Antoinette.

DSC04947DSC05496

DSC05645DSC05646

Le hameau de la Reine

Le hameau de la Reine est mon endroit préféré à Versailles. Un vrai petit coin de paradis et de sérénité. C’est ce qu’a souhaité Marie-Antoinette, lorsqu’elle fait construire cet endroit par Richard Mique entre 1783 et 1786, d’après les dessins d’Hubert Robert. Ce dernier s’inspira des maisons normandes afin de créer un lieu de détente, de fête mais aussi d’éducation pour les enfants de la Reine, qui pouvaient alors s’initier à l’agriculture grâce aux nombreux potagers et jardins botaniques. Bien qu’elle n’y ai jamais dormi, la Reine y passait beaucoup de temps, véritable lieu de paix pour la souveraine, sa famille et son entourage. Une vie simple, tranquille et « paysanne ». Les maisons, simples de l’extérieur, arboraient cependant une décoration intérieure très riche et raffinée, une preuve de goût qu’on ne pouvait enlever à Marie-Antoinette.

DSC05549DSC05575DSC05541DSC05618DSC05548

En espérant que cette balade vous ai plu, je vous souhaite une belle journée…

Et vous, connaissez-vous Versailles ?

Petites choses à savoir

  • Pour éviter une trop longue attente à l’entrée du château (souvent jusqu’à 1h30), faites la visite à l’envers : commencez par les jardins, puis rendez vous au Domaine du Trianon (ouverture à 12h) et terminez par le Château.
  • Pour visiter le Domaine du Trianon, il y a plusieurs accès, n’entrez pas par l’entrée principale du Grand Trianon…
  • Si vous avez moins de 26 ans, n’oubliez pas de le préciser à l’entrée : c’est gratuit ! (Voir d’autres conditions de gratuité sur le site)
  • Le château est fermé le lundi (car oui je m’y suis rendue un lundi pour la première fois…)
  • Pour se garer, des rues sont gratuites durant certains moins (par exemple la rue de Noailles était gratuite tout le mois d’août)… cela permet de ne pas payer les 25€ du parking du château pour 8h. Ou sinon privilégiez les parkings de la ville qui reviennent quand même un peu moins cher.

 

Liens utiles ↴

Château de Versailles

Office de tourisme

Reportages Secrets d’Histoire : Louis XIV, les passions du Roi / Elles ont régné sur Versailles

fleurslys.jpg

« Ma vie au roi, mon âme à Dieu » (devise de ma famille, côté maternel)
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s